Le libre-échange remis en cause

10 questions impertinentes et 10 réponses pertinentes

Le libre-échange a la cote et nombreux sont les traités déjà signés ou en cours.
Dans ces pages, vous découvrirez l’envers du décor. De quelle façon les accords de libre-échange conduisent à ruiner l’environnement, le pacte social et la souveraineté des peuples. Comment ils s’opposent à la démocratie et à toute justice sociale et écologique. Comment ils promeuvent des modes de production et un consumérisme destructeurs qui ravagent la planète. Comment ces accords sapent la diversité des activités et des modèles économiques locaux.
Mais il s’agit aussi de donner de l’espoir. En refusant le libre-échange, il s’agit de promouvoir l’ouverture entre les peuples souverains et le juste échange. Un véritable programme d’ouverture et de respect de l’autre dans ses spécificités. Tout le contraire d’une politique d’uniformisation et d’alignement sur le moins-disant social et écologique. Ne nous laissons pas voler notre espoir !
10 questions impertinentes et bien à propos avec 10 réponses pertinentes pour saisir la finalité de ce mot « libre » et comprendre qu’au fond cette liberté n’est que celle du renard libre dans un poulailler libre !
Ce livre est édité dans le cadre de la votation sur le « référendum huile de palme » du 7 mars 2021. Mais son intérêt et sa pertinence vont bien au-delà. Et l’huile de palme n’est que le prétexte à en démontrer la duplicité.

12,90

À propos

ISBN: 978-2-88953-488-3
Format: 147 x 210
Nombre de pages: 112
Année d'édition: 2021
Catégories: .
Vigneron-encaveur, Willy Cretegny est le premier vigneron bio du Canton de Genève. Engagé dans la société civile, il est conseiller administratif du village de Satigny. Il a toujours milité pour un commerce plus équitable, la dignité des exploitants agricoles et le respect du terroir. Son engagement dans le référendum « Stop huile de palme » synthétise tout le sens de sa démarche et de ses engagements.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le libre-échange remis en cause”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *