La nature férale ou le retour du sauvage

Pour l'ensauvagement de nos paysages

,

À l’image d’un animal domestique qui redevient sauvage et que l’on qualifie de « féral », des terres dont l’homme n’a plus l’usage et qui sont laissées à elles-mêmes deviennent de la nature férale. Ces espaces en libre évolution sont trop souvent rejetés par notre civilisation avide de valoriser le moindre espace.
Ce livre présente les multiples trajectoires de cette nature ensauvagée qui, en libre évolution, peut mener à des forêts âgées naturelles.
À l’heure d’un mouvement européen en faveur du réensauvagement, voici un éclairage original sur les mécanismes écologiques en jeu dans les phénomènes de dynamique végétale, de succession et dans les multiples interactions dans le monde du vivant.

21,90

À propos

ISBN: 978-2-88953-274-2
Format: 165 X 238
Nombre de pages: 176
Année d'édition: 2020
Catégories: , .
Jean-Claude Génot est écologue, spécialiste de l’intégration de l’écologie à la gestion des forêts. Il est cofondateur de l’association Forêts Sauvages et publie une lettre numérique intitulée Naturalité. Il participe avec Annick Schnitzle au groupe de travail « Nature férale et wilderness » de la commission des aires protégées du comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.
Annik Schnitzler est professeure à l’université de Lorraine, spécialisée dans l’écologie des forêts naturelles du monde, des communautés végétales et animales. Elle est impliquée dans la protection des forêts d’Europe et prône une sylviculture proche de la nature. Elle participe avec Jean-Claude Genot au groupe de travail « Nature férale et wilderness » de la commission des aires protégées du comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.