L’éthique de la joie avec Spinoza

Transformer les passions tristes en béatitude

Éthique : Se distingue de la morale qui édicte ce qui est bien et mal et représente à l’époque de Spinoza un « art de vivre » qu’il faut cultiver pour mener une vie libre et heureuse, libérée des passions.
Joie : Émotion vive qui accompagne l’épanouissement des facultés de l’homme. Joie de vivre et de comprendre, elle libère des affects négatifs (passions tristes) qu’elle transforme en béatitude.
Dans une société où nous consommons pour exister, où nous réagissons dans l’immédiateté, où nous produisons à satiété, comment atteindre un sentiment de joie durable et nous protéger des passions tristes ?
Il faut reconsidérer les causes des événements qui nous affectent en réveillant notre intuition et les lumières naturelles de notre intellect : revenir à la Nature comme source de vie et de sagesse, pour une meilleure connaissance du monde et de soi. Cette réflexion replace l’Éthique de Spinoza dans son contexte historique, expose ses principales thèses et montre leur actualité, notamment avec la méditation.

8,90

À propos

ISBN: 978-2-88953-204-9
Format: 115 x 178
Nombre de pages: 144
Année d'édition: 2019


Christian Miquel titulaire d'un doctorat de philosophie et Sciences des religions (Paris IV-Sorbonne et EHESS), est psycho-sociologue et formateur. Il enseigne le programme de Pleine Conscience MBSR aux particuliers et en entreprise après avoir reçu la formation du CFM fondé par Kabat-Zinn. Il pratique également le zen depuis plus de 20 ans.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’éthique de la joie avec Spinoza”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *